Sumo Tokyo Japon - Comment Assister À Un Entrainement À Ryogoku

Sumo Tokyo Japon – Assister à Une Session d’Entrainement À Ryogoku

In Japon, Tokyo by Asian Wanderlust4 Comments

Sumo Tokyo – La pratique des arts martiaux fait partie des piliers de la culture traditionnelle Japonaise et c’est le cas aussi pour les sumos qui sont vus comme de vrais dieux vivants au Japon. Vu leur statut au sein de la société, ils sont difficiles à approcher, surtout les champions ! Une des façons de les voir est bien entendu d’assister à un combat lors des compétitions nationales. Mais il n’y a que 6 tournois sur toute l’année et seulement 3 d’entre eux se passent à Tokyo (en Janvier, Mai et Septembre). Si votre séjour correspond aux dates des tournois, réservez vos places ici.

Vous l’avez donc compris, quand on voyage au Japon, il n’est pas toujours évident de synchroniser son trip avec les dates des tournois. Mais ne vous inquiétez pas car il y a une autre façon d’approcher de très près les fameux lutteurs. En effet, il est possible d’assister à l’entrainement du matin des sumos dans une des Heya (camps d’entrainement) de Ryogoku à Tokyo. Je vous explique comment dans cet article.

Bonne lecture ! 🙂

Sumo Tokyo – Comment Réserver ?

Sumo Tokyo Japon - Comment Assister À Un Entrainement À Ryogoku 09

Pour visiter une Heya à Ryogoku, il faudra obligatoirement réserver en avance. En effet, les clubs de sumos sont en général réticents à ouvrir leurs portes au public mais quelques Heya le font malgré tout. Pour assister à l’entrainement, il faudra donc réserver via une agence qui s’occupera d’organiser le tour et se mettra d’accord directement avec le club de sumo.

Pour ma part, j’ai organisé ce tour avec Voyagin et tout s’est super bien passé. Il faut de préférence réserver à l’avance. Dès que c’est fait, un guide Japonais qui parle anglais vous contactera par email pour vous donner les détails sur le lieu et l’heure de rendez-vous. Dans mon cas, il fallait être à 7h30 , à la station de train Ryogoku. Le groupe est en général assez restreint avec maximum une dizaine de personnes.

Sumo Tokyo – Le Quartier de Ryogoku

Sumo Tokyo Japon - Le Quartier de Ryogoku

Avant de commencer à parler de la session d’entrainement des sumos, je voudrais rapidement vous présenter le quartier de Ryogoku. Il se situe au Nord Est de Tokyo, pas très loin d’Asakusa ou d’Akihabara. C’est le quartier historique des sumos à Tokyo et vous vous en rendrez rapidement compte en arrivant à la station de train Ryogoku (photos ci-dessous).

Il faut savoir que la plupart des écuries de sumos (Heya) de Tokyo se sont installées dans le quartier de Ryogoku depuis des années. Vous y trouverez également la première arène du Japon construite en 1909 (Ryogoku Kokugikan). C’est dans cette même arène que se déroulent les 3 tournois nationaux de l’année à Tokyo.

Et à Ryogoku, vous pouvez même manger du Chanko Nabe, le plat de base de l’alimentation des sumos. Mais je vous en parle plus en détail à la fin de l’article. 🙂

Sumo Tokyo – L’Entrainement

Comme je l’ai dit précédemment, vous rencontrerez votre guide à la station et vous marcherez ensuite quelques minutes jusqu’au camp d’entrainement de sumos. Il faudra alors se déchausser et s’installer sur un tatami pour voir les sumos s’entrainer. Comme une petite vidéo est toujours mieux qu’un long texte, voici un aperçu de ce que vous regarderez.

Comme vous le voyez, les sumos ont différents gabarits et on trouve autant des jeunes que des lutteurs expérimentés. Quand vous entrerez dans la Heya, il y a plusieurs règles à respecter et prenez bien note car vous serez dans un endroit presque sacré ! Et on commence par une des règles qui n’a pas été précisé et que j’ai appris à mes dépens. :p Quand vous vous assoirez sur le tatami, veillez bien à vous mettre derrière la personne au premier rang qui est en fait le propriétaire de la Heya (photo ci-dessous).

Sumo Tokyo Japon - Comment Assister À Un Entrainement À Ryogoku 01

Le propriétaire était d’ailleurs un personnage interessant à observer. Il est assez dur et strict avec les sumos et même si je ne comprends que très peu le Japonais, on sentait qu’il imposait sa discipline d’un bras de fer. Ne soyez pas surpris s’il fume quelques clopes à l’intérieur de la salle, ce n’est pas un problème apparement..

En ce qui concerne les autres règles, voici les plus importantes :

  • Être silencieux et discret de façon générale
  • N’entrez jamais dans la zone d’entrainement des sumos (celle avec le sable)
  • Ne pas porter de chapeau, bonnet ni de lunettes de soleil dans la Heya
  • Ne pas afficher la plante de ses pieds devant les lutteurs (non-respect)
  • Essayez de cacher vos tatouages si vous en avez
  • Ne pas manger ni boire pendant la session d’entrainement.

Pour revenir à l’entrainement, on se sentait vraiment privilégié de voir de si près un tel spectacle avec des colosses aussi imposants. Ce qui m’a le plus surpris pendant la séance c’est d’abord leur vitesse impressionnante de mouvement. Pour des beaux bébés de cette taille, je trouve que c’est assez remarquable.

L’autre chose qui est également notable c’est leur souplesse. Presque tous les sumos peuvent faire le grand écart et ils sont donc tous très flexibles ce qui leur donne beaucoup d’agilité.

Sumo Tokyo Japon - Comment Assister À Un Entrainement À Ryogoku 06

Bon, je ne vais pas tout vous dire non plus histoire de ne pas vous spolier ce tour. En tous cas, je suis sur que vous allez adorer cette expérience vraiment unique. En ce qui concerne la durée du tour, vous passerez environ 2 heures en tout avec les sumos. Et à la fin de la séance, vous pourrez même prendre une photo avec eux. Vous vous sentirez petit, vous verrez.. 😀

Sumo Tokyo – Goutez au Chanko Nabe à Ryogoku, le Repas des Sumos

Si vous êtes du genre “foodie”, vous pouvez profiter du fait que vous soyez à Ryogoku pour gouter au plat principal des sumos, le fameux Chanko Nabe. C’est une sorte de bouillon à base de viande pour les protéines mais également de nombreux légumes. Le plat que vous voyez en haut se partage à 3 environ mais les sumos en prennent un chacun !

En ce qui concerne le restaurant, il y en a vraiment beaucoup qui proposent du Chanko Nabe au menu mais un des plus connus est le Chanko Tomoegata (emplacement exact ici).

Et c’est sur cette note gourmande que s’achève notre article sur les sumos de Ryogoku. N’hésitez pas à mettre en commentaire vos impressions après avoir essayé cette activité.

Et pour d’autres conseils sur vos prochains voyages en Asie, abonnez vous sur les réseaux sociaux : Facebook, InstagramPinterest et groupe Facebook.

À très vite,

MF

PS : Si vous voulez rechercher d’autres choses à faire à Tokyo, jetez un coup d’oeil à cet article : Digital Art Museum Tokyo.

9 votes, average: 4,70 out of 59 votes, average: 4,70 out of 59 votes, average: 4,70 out of 59 votes, average: 4,70 out of 59 votes, average: 4,70 out of 5 (9 votes, average: 4,70 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Comments

  1. Bonjour,
    Pourriez-vous me transmettre le lien internet exact avec lequel vous avez pu réserver vos places ? J’ai du mal à trouver… MERCI 🙂

  2. Merci beaucoup pour cet article fascinant! Il donne envie de découvrir cet univers particulier. As-tu des conseils pour des hôtels restaurants avec Spa à Ryogoku? Nous avons regardé sur internet mais c’est difficile de se faire une idée… En tous cas, ce blog est génial!

Leave a Comment