Oslob Philippines – Pourquoi je n’ai pas nagé avec les requins baleine ?

In Ile Asie, Philippines, Visayasby Asian Wanderlust22 Comments

C’était pourtant un rêve et une de mes priorités en arrivant à Cebu aux Philippines (région des Visayas), nager à quelques mètres de la plus grande espèce de requin au monde, le requin baleine. Et le spot le plus connu pour le faire c’est bien entendu Oslob, petite ville côtière dans le sud-est de l’ile de Cebu.

Par chance, j’ai d’abord fait une petite escale à Moalboal pour flâner sur les belles plages de la ville. C’est là bas que je rencontre Josha, une locale qui habitait le coin. Au fil de la discussion, je lui fais savoir que je me rend à Oslob pour nager avec les requins baleine. C’est là qu’elle m’a ouvert les yeux sur les vérités de cette attraction. Cela m’a fait beaucoup réfléchir et après quelques recherches, j’ai décidé de ne plus aller à Oslob.

Mais avant de rentrer dans les détails, découvrons d’abord les caractéristiques de ce requin baleine.

Description du requin baleine

Le requin baleine est le plus grand des requins et est vraiment inoffensif. Il se nourrit de plancton et ses fines dents servent en fait à retenir le plancton dans sa grande bouche. On retrouve cet espèce de requins un peu partout aux Philippines mais aussi dans toutes les eaux chaudes de la planète comme on le voit dans la carte ci-dessous en rouge.

All credit to sharktrust.org

All credit to sharktrust.org

Le requin baleine est un exemple de plus que les requins ne sont pas des mangeurs d’hommes, réputation que nous entretenons depuis longtemps. Et je dirais même plus qu’aucune espèce animale sur Terre n’est dangereuse tant qu’on ne viole pas son territoire.

Imaginons un peu qu’un animal entre dans votre chambre sans crier gare. 2 options s’offrent à vous : vous êtes inférieur physiquement et vous fuyez. Ou bien vous vous sentez supérieur physiquement et vous l’attaquez pour le faire fuir. Et ben c’est exactement ce qui se passe avec les animaux sauvages partout sur Terre. À noter que je fais volontairement des raisonnements simplistes dans un soucis pédagogique mais quand on y pense, la nature répond également à des règles très simples. 🙂

Maintenant que vous connaissez un peu mieux le requin baleine, découvrons qu’elles sont les risques que l’espèce encourt par un contact proche et régulier avec l’homme.

Contact physique Homme – Requin Baleine

Pour le bénéfice des organisateurs, il existe des règles de conduite qui sont censées interdire les nageurs de toucher le requin. 5 à 6 mètres de distance doivent être respectés et aucun contact physique ne doit se faire avec l’animal. Ces règles sont décrites à quiconque souhaite nager avec les requins baleine.

All credit to www.sharkguardian.org

All credit to www.sharkguardian.org

Mais la réalité du terrain est toute autre car les contacts directs avec l’animal sont vraiment monnaie courante. Et c’est d’abord dû au personnel qui ne donne pas l’exemple en poussant les requins vers la rive pour que les touristes les voient. L’autre cause de ce dérapage est la quantité de touristes qu’il y a pour chaque sortie . En effet, les touristes se bousculent pour apercevoir l’animal et pour prendre la meilleure photo mais le plus souvent, ils finissent par donner un coup involontaire à l’animal.

All credit to dive-bohol.com

All credit to dive-bohol.com

Alors vous me direz, est-ce que c’est si grave de toucher ce gros molosse ? Oui ça l’est et je vous explique pourquoi. Nous avons partout sur notre peau des millions de bactéries qui nous sont inoffensives mais ce n’est pas forcément le cas pour le requin. Par la répétition des contacts, les bactéries peuvent être transmises au requin et l’infecter. Il en va de même pour les contacts avec les coques des bateaux qui entourent généralement l’animal pour le garder près de la rive.

All credit to dive-bohol.com

All credit to dive-bohol.com

Il en ressort des lésions spongieuses au niveau de la bouche et des cicatrices qui ne guérissent pas car elles sont infectés par les bactéries venant de l’homme. Rappelons que le requin baleine est censé être protégé par l’acte républicain ref. 9147 et qu’il est donc illégal de porter atteinte à cette espèce.

Cicatrice Requin Baleine Oslob Philippines

All credit to dive-bohol.com

Une migration naturelle perturbée

Le requin baleine est une espèce qui naturellement migre sur de très grandes distances traversant parfois des océans entiers. Ils suivent bien entendu les zones riches en plancton pour s’en nourrir. Mais avec des sites comme Oslob, fini les migrations. En effet, les requins n’ont plus aucune raison de migrer étant donné qu’on les nourrit à Oslob.

All credit to dive-bohol.com

All credit to dive-bohol.com

Et ce changement d’habitudes peut impacter de façon importante le patrimoine génétique de l’espèce qui pourrait au fil des générations perdent son habileté à migrer et à trouver de la nourriture ailleurs.

Une autre conséquence collatérale est le déséquilibre écologique que cela crée dans les zones où les requins ne vont plus. Je ne suis pas un spécialiste mais je sais qu’un écosystème est une chose fragile et retirer un élément de l’équation n’est jamais bon.

Une nourriture inadaptée aux besoins du Requin Baleine

Requin Baleine en train de manger Oslob Philippines

La nourriture du requin baleine est généralement constituée d’une large variété de plancton comprenant à peu près 12 espèces. Mais toutes ces espèces sont difficiles à trouver dans les environs d’Oslob. Il faut donc acheter du plancton à parfois 400km d’Oslob avec tous les risques que ça comprend. Sans parler du bilan carbone. Non, tout ça n’a vraiment pas de sens.

Et quand il n’y a pas le choix, les requins baleine sont nourris avec uniquement 4 espèces et je vous laisse imaginer l’impact d’une nourriture pauvre sur l’espèce. Surtout que le requin finit par dépenser plus d’énergie que d’habitude en réclamant de la nourriture en tapant sur les bateaux qui le nourrissent.

Après toutes les discussions que j’ai eu et les recherches que j’ai faites, il me semble qu’Oslob ne ressemble qu’à un zoo à ciel ouvert et que l’impact de cette attraction est vraiment nocif à l’espèce des requins baleine. Du coup, c’est un peu “the same old story” quand on pense aux éléphants et aux tigres de Thaïlande.

Les animaux sauvages ne sont bien que dans leur milieu naturel et c’est paradoxal mais si on les apprécie réellement, on ne doit pas aller les chercher mais plutôt les laisser vivre en paix. Et qui sait, le hasard fera peut-être que vous croiserez un requin baleine pendant une séance de plongée aux Philippines. C’était d’ailleurs très fréquent dans le passé me raconte Josha, mais beaucoup moins maintenant avec des sites comme Oslob.

Si vous avez lu d’autres articles d’Asian Wanderlust, vous avez du comprendre que je prone pour un tourisme responsable qui respecte autant la faune et la flore que les traditions et les cultures des peuples qu’on visite. Et même si parfois le défi vous paraît difficile, le simple fait de partager ces informations change les choses.

Je crois que l’homme est bon de nature mais qu’il est parfois perverti par les pratiques de la masse. Soyons donc tous des acteurs engagés et ouvrons les yeux à notre entourage sur ces pratiques douteuses. Ça sera déjà un grand pas de fait dans la préservation de notre magnifique planète. 🙂

Dans le même thème, je vous invite à lire cet article sur les étoiles de mer. Je vous y explique pourquoi il ne faut jamais les sortir de l’eau.

Pour rappel, vous pouvez toujours vous abonner sur les réseaux sociaux pour plein d’autres articles, photos et conseils sur mon tour d’Asie -> Page FacebookGroupe FacebookInstagram et Twitter.

À très vite

MF

PS : Si vous voulez approfondir le sujet, il y a un article en anglais très bien fait ici.

49 votes, average: 4,50 out of 549 votes, average: 4,50 out of 549 votes, average: 4,50 out of 549 votes, average: 4,50 out of 549 votes, average: 4,50 out of 5 (49 votes, average: 4,50 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Comments

  1. Excellent article dont on devrait faire la traduction aux milliers de touristes qui viennent alimenter ce business !
    J’ai eu la chance de croiser des requins baleines en plongée sous-marine en Thaïlande et jamais il ne nous serait venu à l’esprit de les toucher, et encore moins de les nourrir.

    Mais bon nombre de touristes se foutent totalement de l’impact de leur passage au milieu de cette faune sauvage, que ce soit les bassins où croupissent les dauphins, grimper sur un éléphant, carresser les tigres drogués de Chiang Mai ou venir faire ch… les requins d’Oslob.
    Je suis actuellement à Bohol, et les charters en direction de ce zoo à ciel ouvert ne désemplissent pas 🙁

    1. Author

      Merci beaucoup pour ton commentaire Christophe. Il va sans dire que je rejoins tout ce que tu as dis. Essayons de sensibiliser un maximum de personnes et on fera déjà un grand pas dans la sauvegarde de la faune de ces régions. 🙂

  2. Bonjour, comme bon nombre de gens qui sont passés par cette page j’envisageais innocemment d’aller nager au milieu des requins baleines lors d’un prochain voyage prévu aux philippines. Dans l’imaginaire collectif c’est le rêve mais j’étais loin de me douter de la réalité que cela cachais. Du coup je te remercie d’avoir publié cet article, il permettra à pas mal de gens de comprendre comment ce se passe avant d’y être confronté sur place et de pouvoir choisir en toute conscience si ils veulent vraiment voir des requins baleines dans ces conditions. Personnellement je passe mon tour, la magie du moment ne serait pas la et préfère donc les laisser “tranquille”. Qui sait peut être qu’un jour j’en croiserais un au large de la Bretagne. 😀 On sait jamais, avec le réchauffement climatique y’a de l’espoir. ^^

    1. Author

      Bonjour Micka, merci beaucoup pour ton message qui m’a vraiment fait plaisir (et beaucoup rire à la fin). Content de t’avoir fait gagner du temps et je suis sur que tu auras des expériences plus authentiques aux Philippines. 🙂 Amuses toi bien et bon voyage ! 😉

  3. Merci infiniment pour cet article ! Je passe mon temps a essayer de dissuader les gens d aller a oslob, je leur transmettrai le lien de ton blog

    Bon boulot !

    Ravi de te rencontrer un jour

    Je suis sur negros

  4. J’ai tenté l’expérience de la nage avec les requins baleines lors de mon séjour au Mexique. C’était une expérience exceptionnelle et authentique mais je n’ai jamais pensé à toutes ces raisons que vous venez de citer dans votre article. Je vous remercie pour ce partage.

  5. merci beaucoup pour tous ces témoignages qui me font vraiment du bien en cette période si difficile et si cruelle pour tous les animaux et pour toute la nature… gratitude

    1. Author

      De rien Nate, c’est un toujours un plaisir d’entendre que des gens comme toi sont également sensibles à la cause animale. Et comme on dit, si on veut change le monde, il faut commencer par se changer soi même. 🙂

  6. Super article, merci de nous ouvrir les yeux. On regarde actuellement les étapes à faire aux Philippines, clairement, nous ne ferons pas de nage avec les requins baleine, qu’on les laisse tranquilles !

      1. Nous avons bien suivi votre conseil pour Oslob mais on a eu la surprise de les trouver à Gorontalo, ils y sont en mai/juin seulement, on était là pile au bon moment. C’est pas top car ils sont nourris aussi mais les locaux ne perturbent pas le cycle migratoire à priori car ils ne sont pas toujours là …

  7. Article vraiment intéressant ! Le business fait autour des animaux en Asie est très souvent plus que limite, c’est vrai qu’on a tous envie de voir un tigre, un éléphant, des singes ou un requin mais dès qu’il y a un business organisé cela signifie maltraitance, risque pour l’animal, déséquilibre de la nature, etc. Voir un requin baleine est un de mes rêves de plongeur et lors de mes plongées à Koh Tao j’en ai loupé un de peu. Mais j’aimerai le voir en tombant dessus par un heureux hasard. Il faut informer et expliquer de manière pédagogique pourquoi tout ce business autour des animaux est dangereux et contraire à l’éthique de la plupart des gens qui alimentent ce business. Moi même lors de mes voyages je suis tombé dans le panneau une ou deux fois et je m’en veux. Par manque d’information et un peu par manque de réflexion, j’ai notamment été visiter le Tiger kingdom à Chiang Mai en Thaïlande, chose que je ne ferai plus jamais, sachant ce qui se cache derrière. Par principe on ne doit jamais s’approcher trop près d’un animal sauvage, ni perturber son équilibre naturel. Il y a beaucoup d’occasion permettant d’observer un animal dans son milieu naturel sans pour autant participer à un business dévastateur.
    Merci pour ton article qui permet de mieux comprendre pourquoi lorsque l’on aime la nature et les animaux il faut savoir garder ses distances pour les préserver.

    1. Author

      Merci pour ton commentaire Julien, je suis content que tu partages ce point de vue. En effet, si on aime vraiment les animaux sauvages, on doit accepter le fait de les laisser où ils sont. Et pareil que toi, j’ai fait des choses en voyage que je regrette comme monter sur des éléphants en Thaïlande. Mais voyager de façon responsable ne veut pas dire ne faire aucune erreur mais plutôt apprendre de ses erreurs. Je te souhaite de voir un requin baleine très bientôt l’ami, tiens nous au jus. 😉

  8. Merci pour ce partage ! Je suis actuellement aux Philippines et c’est également un vieux rêve de croiser ce majestueux requin baleine. Or si tentant soit il de le savoir à quelques kilomètres, je préfère espérer le rencontrer à la loyale et au naturel lors d’une plongée. Je ne comprends pas qu’on laisse faire ce carnage alors qu’il s’agit d’une espèce protégée. Dans notre Hôtel le Dolphin House Resort & Spa, ils ont placardé des articles d’informations sur Oslob et leur biologiste marin essaie de combattre cette attraction… mais tant qu’il y aura l’argent des touristes en jeu…

    1. Author

      Bonjour Cecile, j’ai vraiment apprécié ton commentaire et je suis content que tu es pris la bonne décision. Je savais pas par contre que des hotels se joignaient au mouvement et c’est très rassurant. Très bon séjour aux Philippines, profites-en bien 😀

  9. Merci pour ton article qui confirme les gros soupçons que j’avais de cette nage avec les requins baleines aux Philippines, que nous ne ferons pas.
    Pour ceux qui souhaitent realiser ce reve en limitant leur impact sur la sauvegarde de l’animal et son environnement, je vous conseille vivement l’Australie, dans le ningaloo reef (western australia).
    Le prix est bien au dessus de ceux pratiqués aux Philippines (dans les 300€ negociables), parce qu’il faut aller au large, vous partez pour la journée sur un bateau confortzble avec repas compris, il faut repérer les requins baleines depuis un helicoptere, le tout encadré de professionnels de la plongée et de la zoologie marine.. Mais l’experience me semble de loin plus respectueuse. Les distances sont respectées, le nombre de nzgeurs aussi. Les sequences par individu sont limitées, ce qui signifie qu’il peut y en avoir un juste à coté sans que personne n’aille le deranger. Enfin, ces tours n’ont lieu que le matin, pour les laisser tranquilles le reste du temps. Et pour les chanceux, vous verrez d’autres especes et pourrez nager avec des raies manta ! Pour notre part, un requin marteau, une tortue, des dauphins, et deux baleines observés depuis le bateau. Bref, nager avec des resuins baleines est possible sans enfreindre nos principes 😉

    1. Author

      Bonjour Melissa, content que tu es pris cette décision. Je ne savais pas qu’on pouvait voir des requins baleine en Australie et ton trip à l’air super intéressant, ça donne envie. 😀 Il paraît qu’on peut également voir des requins baleine lors de sessions de plongée à d’autres endroits qu’à Oslob aux Philippines. C’est complètement aléatoire par contre mais ça rend plus authentique l’aventure. 🙂 Amusez-vous bien aux Philippines. 😉

  10. Merci beaucoup pour cet article de qualité. j’avais également prévu cette activité au programme pour mon prochain trip au philippines. Mais je suis convaincue maintenant pour ne pas le faire. Il devrait y avoir plus souvent ce genre d’article sur les blogs de voyage, histoire de montrer aussi les bonnes règles evidentes à suivre.
    Merci 🙂

    1. Author

      Hello Virginie et merci beaucoup pour ton commentaire. En effet, quand on a pas toutes les infos, il est difficile de prendre la bonne décision. Pour ton info, il y aurait apparement une alternative à Oslob. Des internautes m’ont conseillé, suite à la publication de l’article, le site de Donsol où les conditions pour les requins baleine étaient meilleurs (en liberté totale). N’y étant pas allé je ne peux pas juger mais si tu y va, n’hésites pas à me faire un retour. 😉 PS : Très sympa ton blog CaptainGini.com 🙂

      1. Merci 🙂
        Je regardai pour cet autre endroit dont tu parles mais à priori, même si cela à l’air plus éthique, le simple fait de venir déranger leur habitat me parait une bonne raison pour ne pas y aller du tout. Mais je me renseignerai tout de même, sait-on jamais!! 🙂

  11. Bravo pour cet article… Vraiment ! Ça fait du bien et en convaincra plus d’un de ne pas céder à la tentation !

    1. Author

      Merci bcp pr ton commentaire Pauline, en effet j’espère que ces informations aideront les gens à prendre la bonne décision. 🙂

Leave a Comment