Daikanbo Aso Japon

Mont Aso au Japon – Une Région Volcanique Superbe à Visiter Absolument !

In Japon, Kyushu by Asian WanderlustLeave a Comment

Aujourd’hui, je vous emmène le temps d’un trip de 3 jours sur l’île de Kyushu pour visiter la magnifique région volcanique d’Aso. Elle se situe à côté de la ville de Kumamoto et j’étais déjà venu dans le coin en 2016 après le tremblement de terre de Kumamoto. J’avais justement fait du volontariat à Minami Aso qui est juste au sud des montagnes d’Aso. Je parle un peu plus de cette expérience ici : Volontariat Minami Aso.

Cette région me tient donc à coeur et c’était un vrai plaisir de la visiter 3 ans après. En arrivant à l’aéroport de Kumamoto et en roulant en voiture jusqu’à Aso, j’étais très content de voir que la plupart des dégâts causés par le séisme étaient réparés. Il reste bien entendu des chantiers ici et là mais je pense que le plus dur est passé.

Daikanbo Aso Japon Japan 2

Comme je vous l’ai dis plus haut, j’ai passé 3 jours à Aso et je vais donc vous détailler tout ce que j’ai fait jour par jour. Je suis sur que ça vous aidera à organiser votre propre trip dans la région d’Aso. Mais avant ça, je vous propose de vous faire une petite introduction de la région car ça devrait donner plus de sens à votre visite.

Introduction à la région d’Aso

Géographie

Ascension du volcan Hakadate Aso Japon Japan 13

On commence notre présentation avec un peu de géographie. La région d’Aso se situe donc dans le centre de l’île de Kyushu au sud-ouest du Japon. Toute la zone s’est en fait formée par une activité sismique intense il y a une centaine de milliers d’années qui forma ce qu’on appelle une caldera. Une caldera, c’est tout simplement un cratère de volcan avec une forme de cuve qui se forme suite à un écroulement de la chambre magmatique. En gros, quand il y a une éruption rapide, le magma devient trop lourd et fait effondrer la structure du cratère. Il en résulte un cratère en forme de bol.

Mais la caractéristique principale d’Aso est que sa caldera est en fait énorme ! C’est d’ailleurs une des plus grandes au monde. Sa circonférence fait pas moins de 120km donc vous voyez bien un peu la taille de la bête. La caldera est d’ailleurs visible très facilement depuis le ciel quand vous passez au dessus en avion.

Aso est donc la zone qui est à l’intérieur de la caldera et toute la région est donc entourée par des montagnes qui correspondent aux bords de la caldera. Et comme vous le voyez peut-être sur la carte ci-dessus, il y a également des montagnes au centre même de la caldera dont un volcan encore actif (Nakadake) qu’on va visiter plus tard.

Ascension du volcan Hakadate Aso Japon Japan 10

Histoire

Après la géographie, passons maintenant à un peu d’histoire ! Après la formation de la caldera, l’eau des pluies a commencé à remplir cette cuve jusqu’à ce qu’un lac énorme se forme à l’intérieur de la caldera. Mais suite à un tremblement de terre, une brèche se crée et toute l’eau du lac se vide. Cet événement est très important à Aso car c’est cette brèche qui a rendu la caldera d’Aso habitable.

C’est donc ainsi qu’il y a eu une migration de population de l’extérieur de la caldera vers l’intérieur. Une des raisons de ce déplacement de population est que la zone à l’intérieur de la caldera est très fertile et bien irriguée. Tout était donc propice à l’agriculture, notamment à la culture du riz.

Rizières Aso Japan Japon 1

Rizières en terrasse à Aso

Pour la petite histoire, il y a une légende qui raconte que c’est le dieu du riz qui a en fait botté la caldera pour vider l’eau du lac pour que la région soit plus propice à la culture du riz. 🙂 Aujourd’hui, il y a environ 45.000 personnes qui vivent à l’intérieur de la caldera et la plupart sont des agriculteurs et éleveurs de bovins.

Je voulais bien vous expliquer l’histoire d’Aso car notre trip est en fait un remake de la vie des ancêtres des habitants d’Aso. En effet, le premier jour, nous allons vivre comme si le lac existait encore et on va donc se balader sur les bordures de la caldera. Le deuxième jour, le lac a finalement disparu et on va explorer l’intérieur de la caldera avec notamment l’ascension du volcan Nakadake. Enfin, le troisième jour, nous revenons au présent en découvrant la vie quotidienne des habitants.

Prêt pour revivre l’histoire d’Aso ? C’est parti !

Jour 1 à Aso

Avant de commencer notre flashback, on va commencer par faire une prière au sanctuaire d’Aso pour que tout se passe bien pendant le trip. Ensuite, on va se restaurer au district de Monzenmachi et gouter une délicieuse spécialité locale. Enfin, on va prendre de la hauteur en allant au Mont Daikanbo qui se situe sur les bords de la caldera.

Visite du sanctuaire d’Aso

Sanctuaire Aso Shrine Japon Japan 2

Même si c’est très bien fait, la photo que vous voyez ci-dessus est un dessin peint sur la structure qui entoure la porte d’entrée du sanctuaire d’Aso. En effet, cette partie du sanctuaire a été détruite suite au séisme de 2016 et elle est toujours en réparation.

Ça n’empêche pas les habitants d’Aso de se rendre au sanctuaire et ils y vont à chaque événement important de leur vie. Ça peut être un mariage, la naissance d’un enfant ou tout simplement l’achat d’une nouvelle voiture ou encore avant un examen important. Comme les locaux, on va au sanctuaire prier pour que ces 3 jours de visite se passent dans les meilleures conditions.

Avant de partir, on en profite pour remplir nos gourdes d’eau sacrée du sanctuaire. Il y a en fait des sources d’eau potables vraiment partout à Aso et elles ont un léger goût vraiment appréciable.

Sanctuaire Aso Shrine Japon Japan 3

Le district de Monzenmachi

Monzenmachi District Aso Japon Japan 1

Avant de commencer nos visites, on s’arrête donc au district de Monzenmachi histoire de déjeuner et de prendre des forces. Et c’est comme ça que j’ai découvert une des spécialités culinaires du coin qu’on appelle Akagyu. Littéralement, ça veut dire boeuf (gyu) rouge (aka) et c’est vraiment un délice ! J’ai notamment aimé la cuisson légère et la chapelure qui donne un effet croustillant et fondant en même temps. À essayer absolument !

Red Beef Aso Japon Japan

On enchaine ensuite par une promenade dans le quartier pour finir ensuite dans un café super sympa et caché au milieu de nulle part. Ils vendent également des antiquités très jolies à l’intérieur du café.

Monzenmachi District Aso Japon Japan 3

Vous noterez la méthode très créative de maintenir les boissons fraiches en utilisant l’eau des sources. 🙂

Monzenmachi District Aso Japon Japan 2

Daikanbo, sur les bords de la caldera

Daikanbo Aso Japon Japan 1

Après cet excellent déjeuner, on se rend enfin sur les hauteurs de la caldera en allant au Mont Daikanbo. Plus on monte et plus la vue devient de plus en plus superbe. Je trouve d’ailleurs que c’est un observatoire idéal pour visualiser un peu mieux la forme de la caldera grace à la vue panoramique.

Il est maintenant temps de faire un saut dans le temps et nous imaginez dans la peau des habitants d’Aso il y a des milliers d’années. Et si vous avez bien suivi l’histoire de la région, on devrait avoir une superbe vue sur le lac d’Aso depuis Daikanbo. D’ailleurs, ça serait interessant de le voir de plus prêt vous pensez pas ? Descendons alors sur les anciennes rives du lac en rappel comme l’auraient fait les ancêtres d’Aso.

Daikanbo Aso Japon Japan 5

C’était la première fois que j’essaye ce genre d’activités et je dois dire que les sensations sont vraiment superbes. Ajoutez à ça une vue imprenable sur toute la région et vous aurez tous les ingrédients réunis pour une expérience vraiment inoubliable !

Daikanbo Aso Japon

Si on parle plus de l’aspect technique de la descente en rappel, c’est bien entendu un peu physique mais une fois qu’on maitrise les bases, tout va bien. Par contre, c’est au niveau psychologique que j’ai bloqué à un moment donné. Tant que la pente n’est pas trop brusque, ça va, mais une fois que c’est à 90 degrés, le coeur commence à battre fort. Mais comme tout, une fois que vous avez terminé la première descente, vous y prenez gout et vous en redemandez. 🙂

Daikanbo Aso Japon Japan 8

Une fois les quelques descentes finies, on prend le temps de profiter d’un coucher du soleil à couper le souffle.

Daikanbo Aso Japon Japan 6

Une fois le soleil couché, qu’est-ce pourraient faire les ancêtres pendant une fraiche nuit étoilée. Un feu de camp bien sur !

Feu de camp Japan Japon 2

On s’installe avec notre groupe dans les champs et on boit une bonne soupe tout en nous réchauffant près du feu. Ce moment est un de mes meilleurs souvenirs de mon trip à Aso.

Feu de camp Japan Japon 2

Après cette première journée bien chargée, nous passons ensuite la nuit à l’hotel Aso Grandvrio. J’étais tellement fatigué que je suis allé directement dormir sans trop visiter l’hotel. Mais à mon réveil, j’ai découvert avec surprise la superbe vue que j’avais de ma chambre.

Aso Grandvrio Hotel Japon Japan 1

Jour 2 à Aso

Nous sommes il y a des milliers d’années et suite à un tremblement de terre, la caldera d’Aso se fissura, laissant se vider toute l’eau du lac. Suite à cet évènement, les peuples qui habitaient autour de la caldera s’aventurent pour la première fois à l’intérieur de la caldera. Et c’est exactement ce qu’on va faire tout de suite !

Ascension du volcan Nakadate

Ascension du volcan Hakadate Aso Japon Japan 5

Au centre de la caldera, on peut voir de nombreuses montagnes mais celle qui attire le plus le regard est celle d’où sort la fumée blanche (à droite sur la photo ci-dessus). Cette montagne est en fait le volcan Nakadake qui est toujours actif. Pour y aller, on va utiliser un moyen de locomotion très sympa : l’e-bike. Comme son nom l’indique, c’est un vélo avec un moteur électrique qui s’active dès qu’il y a une montée raide. Super pratique et confortable.

Ascension du volcan Hakadate Aso Japon Japan 6

Comme vous l’imaginez, on traverse des paysages vraiment magnifiques et on fait même de jolies rencontres ! 🙂

Les vues que vous aurez pendant le parcours sont vraiment incroyables donc si vous faites la montée, n’hésitez pas à vous arrêter souvent pour apprécier le cadre.

Après quelques kilomètres, vous apercevrez de plus en plus le volcan fumant Nakadake.

Ascension du volcan Nakadake Aso Japon Japan 4

Plus qu’un dernier effort et on arrive enfin au cratère. La fumée qui en sort est vraiment impressionnante et il faut savoir que le site peut être fermé s’il y a une trop grosse quantité de gaz toxique qui sort du cratère. En tout cas pas de soucis quand on y est allé et on a donc pu profiter d’un superbe spectacle.

Ascension du volcan Nakadake Aso Japon Japan 9

Les volcans ainsi que les tremblements de terre font partie intégrante de l’histoire de la région d’Aso. Et, disons le aussi, il feront également partie du futur d’Aso. Grace à eux, la terre est fertile et toutes ses hauteurs permettent d’accumuler une quantité d’eau importante et très utile pour l’agriculture. D’un autre côté, il arrive que la nature gronde et qu’elle détruise ce que les habitants d’Aso ont mis du temps à construire.

Mais les habitants ont appris à vivre dans ce contexte et ils apprécient les bienfaits des volcans tout en redoutant ses éruptions. La destruction, dans le bouddhisme par exemple, n’est pas tout le temps quelque chose de mal. Elle fait partie de la vie et elle n’est finalement que le début d’un autre cycle. C’est ainsi que les habitants d’Aso ont appris à vivre, en voyant toujours le côté positif de la situation.

Le sanctuaire Fujitani Jinja

Fujitani Jinja Aso

En descendant du volcan Nakadake, on croise un sanctuaire en pleine foret, au milieu de nulle part. C’est le sanctuaire Fujitani Jinja et j’ai trouvé que l’atmosphère qui y règne était vraiment particulière. L’enseignement du sanctuaire est que l’échec ou la victoire contre un adversaire extérieur n’a pas vraiment d’importance car la principale bataille qu’on doit mener est celle qu’on mène avec son soi intérieur.

Ça m’a d’ailleurs rappelé une citation d’Edmund Hillary sur la randonnée dans le même genre : “Ce n’est pas la montagne que nous conquérons, mais nous-mêmes.”

Nuit dans le ryokan Sozankyo

Ryokan Sozankyo 3

Le must quand on voyage au Japon c’est de passer une nuit dans une auberge traditionnelle qu’on appelle Ryokan. Et c’est justement dans le ryokan Sozankyo que j’ai passé ma deuxième nuit à Aso. On vous accueille avec un fameux bol de Matcha qui est un thé vert Japonais très populaire. On vous accompagne ensuite à votre chambre qui a bien entendu un sol en tatami.

Ryokan Sozankyo 1

Vous pourriez peut-être vous demander où est le futon sur lequel je vais dormir. Dans un Ryokan, le futon n’est posé que le soir avant de dormir histoire de ne pas encombrer votre chambre pendant la journée.

Après avoir posé mes valises, il est déjà l’heure du diner. Et qui dit diner dans un Ryokan, dit Kaiseki !

Ryokan Sozankyo Kaiseki

Un diner Kaiseki est en fait un repas traditionnel constitué de plusieurs plats qu’on vous emmène au fur et à mesure de la soirée. Les plats qu’on vous sert dépendent beaucoup de la région où vous vous situez mais également de la saison. Comme vous le voyez, ce séjour à Aso a été réalisé en automne.

En haut à droite de la photo ci-dessus, vous apercevez une spécialité locale assez surprenante mais que j’ai adoré. Ça s’appelle le Karashi Renkon et il s’agit en fait de racines de lotus bouillis et farcis de moutarde et miso. On ne s’attend pas à trouver de la moutarde donc ça pique un peu au début mais c’est un super snack.

En bas à gauche de la photo, vous voyez du Tomoji Guruguru qui est aussi une spécialité locale. C’est en fait de l’oignon vert bouilli, servi en noeud et qu’on a également recouvert de moutarde et de miso.

Mais le vrai kiff d’un Ryokan c’est ses onsen (eaux thermales naturelles). Il y a un onsen public au ryokan Sozankyo mais vous pouvez également réserver gratuitement un onsen privé.

Ryokan Sozankyo Onsen

Jour 3 à Aso

C’est déjà le dernier jour de notre voyage ! Aprés nos différents flashback, on revient maintenant dans le présent pour vivre comme les habitants actuels d’Aso.

Réveil au mont Tangoyama

Mont Tangoyama Aso Japan Japon 1

Pour commencer notre journée, quoi de mieux que de profiter de bon matin d’une belle vue panoramique sur la caldera ! Pour cela, on va au sommet du Mont Tangoyama et la brume matinale qui recouvre la région rend le paysage encore plus extraordinaire.

Mont Tangoyama Aso Japan Japon 3

Après une petite balade, on prend un café chaud à côté de la petite cabane que vous voyez dans la photo ci-dessous. À noter que toutes les infrastructures qu’on voit ici sont maintenues en état par des volontaires.

Mont Tangoyama Aso Japan Japon 2

Visite d’une maison de fermiers

Visite d'une maison de fermier Homestay Aso Japan Japon 3

On enchaine maintenant avec la visite de fermiers locaux à Aso. Ce couple tient en fait un homestay et vous pouvez donc séjourner chez l’habitant dans leur maison. J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ces adorables personnes pleins d’énergie et de gentillesse.

Visite d'une maison de fermier Homestay Aso Japan Japon 2

Leur maison en bois est d’ailleurs superbe ! Vous serez en pleine nature mais vous aurez malgré tout un confort au top. Vous y trouverez une cheminée, de l’eau potable qui vient directement de la montagne, des chambres confortables et même deux onsen avec baignoires en pierre. Que demander de plus ? 🙂

Après la visite de la maison, on nous propose de déjeuner aux bords d’une rivière vu qu’il faisait super beau. La dame nous avait d’ailleurs préparé un vrai festin avec principalement des produits locaux.

On a profité de notre picnic pour apprendre à mieux les connaitre et pour comprendre comme se passe leur quotidien. C’était un échange vraiment instructif et on peut sentir facilement qu’ils sont vraiment attachés à leur région. Et la cerise sur le gateau est la superbe vue sur les montagnes environnantes.

Visite d'une maison de fermier Homestay Aso Japan Japon 10

Sanctuaire de Kokuzo

Sanctuaire de Kokuzo Aso Japan Japon 3

Après avoir bien mangé, on part prier au sanctuaire Kokuzo. Il est dedié à 4 divinités dont Hayamikatamano-mikoto qui est en quelque sorte la pionnière de la région d’Aso. Une autre légende très répandue dans la région raconte que lors de la fissuration de la caldera, il y avait un poisson chat géant qui empêchait que toute l’eau s’échappe. Les habitants ont donc prié pour qu’il parte et c’est ce qu’il a finalement fait. Depuis, tous les habitants d’Aso ne mangent plus de poissons chat et il y a un petit bâtiment qui est dédié à ce poisson chat dans le sanctuaire Kokuzo.

Sanctuaire de Kokuzo Aso Japan Japon 2

En visitant le sanctuaire, vous ne pourrez pas rater l’énorme tronc d’arbre qui est situé à l’intérieur du site. Il s’agit du tronc d’un cèdre qui était vieux de plus de 2000 ans et qui s’est malheureusement écroulé à la suite d’un typhon en 1991. Les habitants y étaient très attachés et ils ont donc décidé de le conserver dans le sanctuaire.

Promenade au village de Teno

Village traditionnel de Teno Aso Japan Japon 2

On finit notre visite d’Aso par une promenade dans le village traditionnel de Teno. On est accompagné par un gentil fermier qui nous montre les différents champs agricoles du coin et on finit par faire une pause thé chez lui.

En observant son simple train de vie, on ne peut s’empêcher de remettre en question le notre.. C’est vrai qu’on est parfois tellement pris dans nos taches quotidiennes qu’on oublie parfois ce qui est important dans la vie. Visiter ce village et toute la région d’Aso de façon générale a eu l’effet d’une vrai pause.

Cette retraite de 3 jours en pleine nature m’a fait un bien fou et m’a permis de me rafraichir les idées. Revenir aux plaisir simples de la vie est je pense primordial ! Et même si on l’oublie parfois, il ne faut pas hésiter à se faire des piqures de rappel en voyageant dans des régions comme Aso.

Alors, vous avez aimé la région d’Aso ? Quel a été votre endroit préféré ? Pensez-vous que vous la visiterez lors de votre prochain voyage au Japon ? Répondez moi dans les commentaires en bas.

Sur ce, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures en Asie et en attendant, prenez bien soin de vous.

MF

Leave a Comment