Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 7

Japon – Volontariat à Kumamoto (Après Séisme)

In Japon, Kyushuby Asian Wanderlust2 Comments

Comme vous le savez surement, le Japon a été frappé une nouvelle fois de violents séismes au milieu du mois d’Avril 2016 dans la préfecture de Kumamoto (île de Kyushu). Les plus fortes secousses ont atteint jusqu’à 7 de magnitude sur l’échelle de Richter, faisant au moins 47 victimes, 1000 blessés et de nombreux dégâts matériels.

Je profite donc de mon passage à Kumamoto mi Mai 2016 pour donner un petit coup de main aux locaux.

Départ pour Minami Aso (Préfecture de Kumamoto)

La visite de la préfecture de Kumamoto était sur mon itinéraire initial et j’ai fait le choix, après réflexions, d’y aller quand même malgré le séisme. Je décide donc de me rendre à Minami Aso (Sud de Aso), un village montagneux qui fait parti des régions touchées par le séisme.

J’y vais en stop depuis Kagoshima en suivant les conseils de Mathilde et Florian et je me rend compte rapidement de l’ampleur des dégâts au fil du chemin. On a notamment traversé la ville de Mashiki qui était très proche de l’épicentre et la majorité de ses vielles maisons Japonaises en bois étaient en ruines.

J’arrive ensuite à Little Asia, ma guesthouse sur Minami Aso que je recommande d’ailleurs fortement. En plus d’être bon marché et de très bonne qualité, c’est là où tous les voyageurs venus faire de volontariat logent. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai rencontré Tatsu, un jeune Japonais de Fukuoka qui parlait un bon anglais et qui m’a énormément m’aidé dans mes démarches pour faire du volontariat.

Étant donné que le Japon subit de nombreuses catastrophes climatiques (séismes, tsunamis, typhons…), l’organisation des aides aux sinistrés est aujourd’hui d’une efficacité redoutable. Des centres de volontariat se forment un peu partout dans les zones sinistrés et de nombreuses personnes affluent de tout le Japon pour aider les victimes. Le gouvernement rembourse les frais de péages pour tout ceux qui se déplacent vers Kumamoto pour faire du volontariat pour insister les gens à s’y rendre. Des navettes gratuites sont également disponibles dans certaines régions.

Pour beaucoup de Japonais, c’est devenu un réflexe presque “normal” d’aller aider son prochain dans ces moments difficiles. Sachant qu’aucune région n’est vraiment épargnée par ces catastrophes, une solidarité admirable s’est développée au fur et à mesure dans tout le pays. Reste que beaucoup de Japonais craignent les secousses résiduelles et ça les freinent beaucoup dans leur démarche. Mes amis Japonais de Tokyo ont par exemple était surpris de ma décision et pensaient que c’était dangereux d’aller à Kumamoto.

Mais après plus d’un mois depuis la première secousse, le risque de nouvelles grosses secousses est bas même si on en a senti quelques unes quand même. C’est vrai que beaucoup de routes étaient coupées et de nombreux commerces fermés mais je n’ai eu aucun problème coté sécurité pendant mon séjour à Kumamoto qui je rappelle s’est déroulé mi-Mai 2016.

Le Centre de Volontariat

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 1

Le lendemain de mon arrivée, je vais donc avec Tatsu vers 8h du matin à un de ces fameux centres de volontariat (à 5min en voiture de Little Asia). Il faut d’abord remplir un formulaire assez simple pour obtenir le badge suivant :

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 2

On assiste ensuite à une petite séance de formation pour apprendre les règles de sécurité de base.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso

Le cours est bien entendu en Japonais mais j’ai eu droit à une petite traduction à la fin. À noter que j’étais le seul étranger au centre et que les autres volontaires ont beaucoup apprécié ma présence.

On partage ensuite les volontaires en groupe et on désigne un leader en fonction de son expérience dans le volontariat. Le leader se charge de situer le site et on est parti pour une bonne journée de boulot.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 3

Qu’est ce qu’on fait sur place ?

Pendant ma semaine de volontariat, on s’est occupé d’une seule et même maison. Elle appartient à un veuf de 90 ans qui y vivait seul. Il a été légèrement blessé pendant le séisme mais les séquelles sont surtout psychologiques. Et on le voit sur son visage qu’il est encore sous le choc, même après un mois des événements.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 8

Une partie de notre boulot consiste donc à lui remonter le moral, à lui montrer qu’on est là pour l’aider et qu’il n’est plus seul. Une dame vient également tous les jours lui préparer à manger et discuter avec lui.

Pour revenir aux dégâts matériels, on rejoint en général une équipe de volontaires qui est sur le site à plein temps et qu’on va en quelques sortes assister sur des taches simples. On commence chaque journée par un tour de présentation des membres de l’équipe qui est constituée d’environ 7 personnes.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 4

Les volontaires à plein temps assignent ensuite les taches à chacun. Cela va comprendre de ramasser toutes les tuiles qui sont tomber depuis le toit, les réparer quand c’est possible et les reposer, de nettoyer de façon générale le jardin et la maison et enfin de poser une bâche en plastique sur le toit pour boucher temporairement les trous.

Tous les déchets sont placés dans des sacs en plastique et en fonction de leur contenu, ils seront recyclés ou pas.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 5

La journée se finit vers les coups de 17h. On remballe tout et on remercie chaque membre du groupe pour son travail. C’est vraiment très convivial et on essaye de garder toujours le sourire meme si le sujet est grave.

Étant donné qu’on finissait tôt et que la région est pleine de sources chaudes, c’est devenu une coutume d’aller dans le onsen du coin chaque soir tous ensemble pour se détendre et profiter des paysages magnifiques de Minami Aso.

Séisme Kumamoto Volontariat Minami Aso 10

Je vous parlerais de Minami Aso plus en détails mais dans un autre article. D’ailleurs abonnez-vous sur les réseaux sociaux pour ne rater aucun post -> Page FacebookGroupe FacebookInstagram et Twitter.

N’hésitez pas non plus à partager cet article et à m’envoyer vos questions dans les commentaires en bas.

Si vous êtes de passage à Kyushu, n’hésitez pas à faire un petit geste. Ce n’est que du temps qu’on donne mais il a une valeur inestimable pour les sinistrés.

Et de façon général, aidons nous les uns les autres dès que c’est possible.. C’est toujours possible ! 🙂

À très vite,

MF

12 votes, average: 4,70 out of 512 votes, average: 4,70 out of 512 votes, average: 4,70 out of 512 votes, average: 4,70 out of 512 votes, average: 4,70 out of 5 (12 votes, average: 4,70 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Comments

  1. C’est quelque chose que j’aurais vraiment aimé faire mais travail oblige, je n’étais pas capable d’aller à Kumamoto. Pqr contre j’ai apporté mon aide avec des dons de produits manquant.
    Belle expérience.

Leave a Comment