Thaïlande Sukhothai Parc Historique

Sukhothai Thailande – Quoi y visiter, son histoire, où y dormir ?

In Thailandeby Asian Wanderlust3 Comments

Situé entre Bangkok (400km) et Chiang Mai (300km), Sukhothai a été la première capitale du royaume du Siam. Pour la petite histoire, le nom Siam vient des Khmers qui appelaient les Thaïs “śyāma” (sombre en sanskrit) à cause de leur couleur de peau. Ça s’est finalement transformé en Siam au fil du temps.

Un peu comme à Ayutthaya, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend en visitant Sukhothai. Du coup, petit cours d’histoire avant de vous raconter mes aventures.

Un peu d’histoire

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à vous encourager à étudier brièvement l’histoire des villes et des pays que vous visitez avant de vous y rendre. Je trouve que ça donne plus de sens à votre voyage. Quand je ne le fais pas, j’ai l’impression d’être perdu en prenant des photos un peu au hasard.

Quand on prend le temps de se renseigner sur le passé de la ville, on capte plus de détails en visitant les différentes attractions ou autres sites historiques. On saisit aussi beaucoup mieux la mentalité des locaux.

Ce n’est qu’en comprenant ce que je voyais que j’ai ce petit frisson. Ce fameux “aaahhhh, c’est là que…” 😀 Et c’est encore plus vrai dans une ville comme Sukhothaï.

Origine Chinoise des Thaïs

Sukhothai Ancienne Carte

Littéralement l’aube du bonheur, le royaume de Sukhothai est donc le premier état du peuple Thaï. Sans trop vous noyer de détails, ce qu’il faut retenir c’est que l’origine du peuple Thaï est Chinoise. Ils ont en effet migré depuis le sud de la Chine (région du Yunnan) vers l’actuel territoire Thaïlandais aux alentours du 11ème siècle.

Fin de la domination d’Angkor sur Sukhothai

Durant le 12ème siècle, la ville de Sukhothai appartenait au Royaume de Lavo qui lui-même était sous le contrôle du puissant Empire Khmer d’Angkor. Vers 1180, un groupe ethnique appelé les Môns ont mis fin à la domination Khmère. Ils finiront néanmoins par céder le royaume de Sukhothai au peuple Thaï en 1239, ce qui fondera la premier état officiel Thaï depuis leur migration de Chine.

Alors ça arrive que certains Thaïs vous racontent fièrement que c’est eux-mêmes qui ont vaincu les Khmers à Sukhothai. Il y a en effet une compétition toujours présente entre Khmers et Thaïs. Mais l’histoire est autre et tout porte à croire que c’est bien les Môns qui ont en premier stoppé les Khmers.

Le déclin du Royaume

Le règne du royaume de Sukhothai fut finalement relativement court, prenant fin en 1438 (200 ans) avec son intégration au Royaume d’Ayutthaya qui a enchainé 400 ans de prospérité ! C’est d’ailleurs sous le règne d’Ayutthaya que la ville de Sukhothai fut détruite par l’invasion Birmane pendant le 18ème siècle.

Depuis, la plupart des sites détruits ont été restaurés. Un peu trop même… En effet, de mon point de vue, les restaurations à Sukhothai ont été trop poussées ce qui enlève un peu de charme aux ruines. Contrairement à Ayutthaya, on sent qu’on a mis la priorité sur le rendu au détriment de l’authenticité des lieux. Et ça a été sans doute fait pour attirer plus de touristes.

Bien sur tout est relatif et les ruines de Sukhothaï restent malgré tout magnifiques. D’ailleurs, plus une minute à perdre, allons-y.

Comment y aller ?

Train + Bus

Il n’y a pas de station de train à Sukhothai. Du coup si vous voulez vraiment prendre le train, allez jusqu’à la station de Phitsanulok puis prenez le bus. Le trajet Phitsanulok / Sukhothai en bus dure à peu près une heure.

Bus uniquement

Le bus reste donc l’option la plus pratique pour aller directement à Sukhothai. C’est rapide, assez confortable et il n’y a pas de correspondance à faire. Le mien a mis 6h pour arriver à destination au départ d’Ayutthaya et le billet m’a coûté 400 Bahts (10 euros). Pour un départ  depuis Bangkok, ajoutez une heure et demi et 100 Bahts (2 euros).

Où dormir ?

Découvrez dans cet article une super auberge bon marché (3 euros la nuit!) où vous pourrez habiter pendant votre séjour à Sukhothai. Si vous avez plus de budget et que vous voulez dormir dans la vieille ville, cet hotel devrait vous convenir.

La vielle ville et le Sukhothai Historical Park

L’actuelle Sukhothai se trouve en fait à 12km de la vielle ville qui contient tous les sites historiques. On l’appelle communément “New Sukhothaï” ou “New City”. Comme moi, vous prendrez surement une auberge dans la nouvelle ville car il y’a plus de choix et c’est moins cher. Un bus régulier vous emmènera à l’ancienne ville en 15-20 min et le prix du billet est 50 Bahts l’aller (un peu plus d’un euros). Mais si votre budget le permet, réserver à la vielle ville.

sukhothai historical park carte thailande

Cliquez pour télécharger la carte de Sukhothai Historical Park

La vielle ville est constituée de plusieurs sites historiques, dont le principal est en plein milieu de la vielle ville (en rose dans la carte ci-dessus). Les 4 autres sont au Nord, à l’Ouest, au Sud et à l’Est. Celui du Sud et de l’Est sont gratuits mais tous les autres sont payants (entre 100 et 200 Bahts l’entrée). Petit supplément de 50 Bahts si vous entrez en scooter.

Premier jour à Sukhothai, je rencontre Wendy, une Taïwanaise qui est arrivée en même temps que moi à l’auberge depuis Chiang Mai. On sympathise très vite et on décide de faire la visite de la vielle ville ensemble en scooter.

En passant, vous verrez que ce genre de rencontres arrivent vraiment tout le temps quand on voyage en seul. Je dis souvent : quand on voyage en solo, on le reste jamais. 😉

On est donc arrivé à la vielle ville en 10 petites minutes depuis New Sukhothai. On entre d’abord au petit parc Est en visitant le Wat Traphang Thong.

On se dirige ensuite vers le parc historique principal et on y entre avec le scoot. Le parc est assez grand, du coup prévoyez au moins un vélo pour le parcourir.

Et là, dès l’entrée, on en prend plein la vue. Les ruines sont magnifiques et tout le parc est superbe et très bien entretenu. On arrête bien sur le scooter pour nous approcher des ruines, histoire de bien nous imprégner de l’intensité du lieu. Un moment magique !

Parc Historique Sukhothai Thailande

Parc Historique Sukhothai Thailande

Parc Historique Sukhothai Thailande

Parc Historique Sukhothai Thailande

On a finalement pic-niquer au parc et on y a passé une bonne demi-journée.

Par contre, je vous avouerai qu’on a pas fait les 3 autres sites. Non pas qu’ils ne valent pas le coup mais après Ayutthaya, gare à l’overdose de temples. Il y a même une expression qu’utilise les backpackers pour exprimer cette sensation : I’m Templed OUT! 😀

Du coup, le lendemain, finit les ruines. On part à l’aventure.

Sukhothai Thailande – À la découverte de la Cave Chao Ram

Sur la route - SukhothaiJour numéro 2 à Sukhothai, on loue encore un scoot et on prend la route. Où on va ? Aucune idée. Mais on avance et c’est ça qui compte.. 🙂 C’est la première fois que je fais ça honnêtement, moi qui est le plus souvent organisé. Et j’ai vraiment adoré cette sensation de liberté mélangée à l’excitation de l’inconnu.

Du coup, pour décider où aller, je me fie bien sur au coté Yin du groupe, Wendy. Dans le taoïsme, le Yin représente le coté intuitif de notre nature qui est souvent incarné par les femmes. À l’inverse, le Yang est notre face pragmatique et pratique, qui est très présente chez les hommes. L’homme et la femme sont donc les reflets d’une même chose, les 2 pôles d’une même entité. Pour ceux que ça intéresse, je compte écrire un article sur le taoïsme qui sera classé dans l’onglet “Réflexions” du blog Asian Wanderlust. Vous verrez, c’est passionnant.

Et quelle bonne décision ça a été ! Ce fameux “instinct féminin” nous a réservé une magnifique journée. On roule donc vers nulle part et c’est exactement là où on va se retrouver, nulle part..  🙂 ou presque.

Sur la route - Sukhothai

En fait Wendy remarque une plaque sur la route qui indique Chao Ram Cave. Une cave ? Oui pourquoi pas. Ça peut être sympa. De tout de façon pas le temps d’hésiter, on suit le flot. Avec l’excitation, on oublie de faire le plein et on tombe en panne sèche… à 100 mètres d’une station d’essence. 😀 Je vous promet je déconne pas. :p Je l’ai regardé, elle m’a regardé,… et on a éclaté de rire. :’)

On marche vers la station et on tombe sur une famille super sympa qui y tenait un commerce.

Sur la route - Sukhothai

On finit par prendre un café avec eux et quand on leur dit qu’on va à la Cave Chao Ram, ils nous font de grands yeux en disant : “far faaaar”. Ça nous décourage pas d’un poil, je dirais même que ça nous a motivé. Avec Wendy on est pareil, on aime les défis. 😀

Par contre, une partie de la route était en travaux. Du coup, il nous ont montré un raccourci super utile et nous souhaite bonne chance. Comme quoi parfois, à quelque chose malheur est bon. On a donc finalement coupé par les champs pour reprendre la route goudronnée après 15min.

Plus on s’approche des caves, plus la route devient superbe. Des hauteurs apparaissent petit à petit et des forets énormes nous entourent. On s’arrête d’ailleurs dès qu’un endroit nous semblent accueillant.

Sur la route - Sukhothai

Pas grand monde aux alentours, rien que nous et la nature. Par moment, on s’est quand même fait de petites frayeurs en entendant des bruits bizarres en forêt. Mais l’escapade était vraiment inoubliable. On a croisé un paon avec un autre oiseau tout blanc de la même taille. On a pas pu prendre de photos, on les aurait fait fuir. En se renseignant plus tard, on a compris que le second oiseau est ce qu’on appelle un paon blanc. Juste majestueux. Petit aperçu pour vous donner une idée :

All rights reserved to www.fermedebeaumont.com

All rights reserved to www.fermedebeaumont.com

Un ange descendu du ciel ..

Pour se repérer pendant notre road trip, on a pas pu utilisé Map.ME comme je l’explique dans cet article car on avait pas repéré les caves avant de sortir. Du coup, on suivait les pancartes quand il y en avait et on demandait aux gens quand on traversait un village. À l’ancienne quoi. 🙂

Après presque 2 heures de route qu’on a pas vu passer, on finit enfin par trouver les caves. On traverse d’abord un lac sublime..

Sukhothai - Cave Chao Ram 1

On prend ensuite une route en pleine foret qui monte vers le sommet d’une montagne. Il faudra payer à un moment donné 100 Bahts par personne (prix négocié) au garde forestier pour continuer la route.

En arrivant, on a une sensation bizarre. Les caves ne nous intéressaient plus vraiment. C’était surtout la magnifique balade qu’on venait de faire qui était géniale. C’était vraiment le trip en lui même qui était l’attraction du jour.

Le bonheur est bien un chemin, pas une destination. 🙂

Arrivée à la cave Chao Ram

En traversant le petit plateau, on voit un chemin qui s’enfonce dans une forêt. On se dit que la cave doit être là bas et on essaye de confirmer cela avec une autre famille qu’on trouve sur place. Quand ils comprennent qu’on veut aller à la cave, ils nous disent que ce n’est pas loin mais que la route est assez ardue. Ils essayent de nous dissuader d’y aller en nous racontant que l’endroit contient plein de chauves-souris.

Mais en voyant qu’on s’entêtait et qu’ils n’avaient qu’attiser notre curiosité, ils décident de nous accompagner pour éviter qu’on ne se perde. Je vous avoue que la balade c’est transformé en escalade et sans la petite famille qui nous accompagnait, je ne suis pas sur qu’on aurait tenté le coup. En effet, la montée était super raide, les roches glissantes et avec la nuit qui commençait à tomber et les chauves souris qui nous attendaient, c’était pas super accueillant..

Mais en voyant la facilité avec laquelle les 2 filles de 7 et 10 ans qui nous accompagnaient grimpaient la montagne, on s’est dit : merde, quand même.. 😀

C’est donc après de grosses sueurs froides et des petites glissades qu’on arrive à l’entrée de la grotte.

Sukhothai - Cave Chao Ram 2

On commençait à entendre les cris des chauves souris qui résonnaient à l’intérieur. J’y rentre et je dirige le flash de mon téléphone vers le haut et  c’est là que je réalise qu’en fait ça grouillait de ces petites bêtes. Du coup, je n’avance pas plus et je ressors vite fait.

Thailande Sukhothai - Cave Chao Ram Chauves Souris

Il faut savoir que les chauves souris elles-mêmes ne sont pas dangereuses. Elles ne s’attraperont pas non plus sur vos cheveux comme on raconte. Le seul truc c’est que leurs excrements, à grande dose, peuvent transmettre des maladies pulmonaires. Ne trainez pas trop longtemps dans des grottes pleines de chauves-souris et ça ira.

Obnubiler par la grotte, on en oublie (presque) la beauté de la vue..

Thailande Sukhothai - Cave Chao Ram

On en profite pour immortaliser ce beau moment avec la team.

Thailande Sukhothai - Cave Chao RamLe soleil commence à se coucher, du coup on rebrousse chemin histoire d’éviter de conduire la nuit. Mais en arrivant sur la plaine, un des hommes qu’on avait rencontré (en noir sur la photo) nous demande de rester encore un peu. On essaye de lui expliquer gentiment qu’il faut qu’on parte mais il insiste vraiment.

On avait pas compris sur le moment pourquoi il voulait qu’on attende mais 2 minutes après, tout s’explique. On se retourne et un nuage noir se dirige vers nous. On panique un peu sur le coup, ne comprenant rien à ce qui se passe. C’est après qu’on réalise que c’est les chauves souris de toutes les caves du coin qui étaient en train de sortir toutes ensemble. Et ça donne ça :

Thailande Sukhothai - Cave Chao Ram

Le spectacle était grandiose et ça a bien duré 30 min. On avait le sourire aux lèvres et les yeux plein d’étincelles. On en demandait pas tant ! 🙂 Dire que tous les événements de la journée étaient improvisés. Le moins que l’on puisse dire est que ça s’est enchainé un merveille. Honnêtement, on aurait pas pu faire mieux.

En fait, si..

Après que toutes les chauves souris soient sortis, la famille insiste pour qu’on aille diner chez eux. On ne pense même pas à refuser tant ils ont été adorables avec nous. On arrive dans une maison modeste mais bien tenu. On comprend petit à petit que le père de famille est au Koweit. Il y est parti travailler en tant qu’ouvrier et il envoie de l’argent régulièrement à sa femme et à ses enfants.

Thailande Sukhothai - Cave Chao Ram

On passe une superbe soirée à jouer avec les enfants, à manger de bon plats de la région et à boire du whisky Thaï super fort ! 🙂 On nous propose de passer la nuit et on nous a même préparé nos lits mais on devait vraiment rentrer pour rendre le scooter avant 22h. En partant, les petites on versait une petite larme et j’ai versé la mienne aussi honnêtement tant la générosité des ces gens pourtant assez pauvre était grande.

C’est vrai au final, moins on a et plus on donne. Belle leçon de vie !

Thailande Sukhothai Famille- Cave Chao Ram

On arrive à l’auberge sans trop de soucis malgré la nuit tombée. On s’endort des souvenirs plein la tête..  🙂 Quelle journée !

Les chutes d’eau Sai Rung.. sans eau ?

On avait vu en rentrant des caves qu’il y avait plusieurs chutes d’eau aux alentours de Sukhothai. On demande à la réception de notre auberge et ils nous disent qu’il n’y a pas d’eau à notre saison (Décembre).

Un peu têtu, on décide d’y aller quand même pour notre 3ème et dernier jour à Sukhothai. Même sans eau, on se dit que ça fera une belle balade dans la nature. Et on a bien fait.

On choisit les chutes d’eau de Sai Rung (appelé aussi Sai Roong), elles se trouvent au Ramkhamhaeng National Park à environ 1 heure de la nouvelle ville de Sukhothaï (utilisez cette astuce pour ne jamais vous perdre). La route pour y aller est également superbe. Un peu de piste parfois mais vraiment rien d’alarmant.

Arrivé sur le site, on se lance à la découverte de cette foret qui se trouve en fait dans une vallée. L’ascension n’est pas facile mais faisable aux non-initiés comme nous. Pas de chaussure de trek pour ma part, j’ai fait toute la montée en tongs et ça s’est bien passé. Par contre, récupérer un baton dès que vous pouvez. Ça aide à l’équilibre et c’est pratique pour tester si une pierre bouge ou pas.

Sai Rung Waterfall

Autre conseil, éviter de grimper sur des pierres avec des batons en dessous. Elles ont été stabilisées ainsi pour éviter un éboulement. Du coup, ne prenez pas le risque de grimper dessus.

Thailande Sukhothai - Sai Roong Sai Rung Waterfall Chutes d'eau 7L’atmosphère est vraiment super agréable, il n’y a que nous et la nature, personne aux alentours. L’air est super frais et on sent toute l’énergie que nous offre la forêt. Vraiment vivifiant ! Et plus on avance, plus on commence à entendre des bruits de ruissellement. Y aurait-il finalement de l’eau même en saison sèche. Oui !

Thailande Sukhothai - Sai Roong Sai Rung Waterfall Chutes d'eau 3Alors bien sur, c’était pas les chutes du Niagara mais il y avait quand même de quoi faire trempette à certains endroits et ça a suffit à notre bonheur. L’eau était propre et super fraiche, ça nous avait bien réveillé.

En tout, il y a 5 cascades et on a mis à peu près 2 heures pour arriver à la deuxième. Du coup, on est pas aller plus haut mais libre à vous de continuer l’ascension bien sur. 😉

Au cas où vous vous perdez, ce qui est quand même assez difficile, suivez les traces jaunes que vous trouverez sur les arbres et les pierres.

La journée est vraiment vite passée et on est déjà sur le chemin du retour.

Thailande Sukhothai - Sai Roong Sai Rung Waterfall Chutes d'eau 3

Marché Sukhothai

On s’arrête ensuite au marché de la vielle ville pour se rassasiez avec quelques petits plats locaux. Le marché se trouve à l’est du parc historique principal, en face de plusieurs restaurants.

Thailande Sukhothai Parc Historique Marché 1

Le lendemain, je reprend la route pour Chiang Mai et Wendy va vers Ayutthaya. On s’est vraiment éclaté ensemble en 3 jours et c’est sur qu’elle va me manquer. Et vous verrez que les rencontres de voyage sont toujours comme ça, intenses mais éphémères.

Mais en y réfléchissant, c’est peu être mieux comme ça. Quand on sait que c’est temporaire, on se pose moins de questions et on vit simplement l’expérience dans le présent, sans penser au lendemain. Et c’est peut être la meilleure façon de gérer toutes ses relations, vous pensez pas ?

J’espère que vous avez apprécié ces 2 articles sur Sukhothai. Je les ai écrits sous un format récit de voyage plutôt qu’en mode guide. Du coup, ça fait un peu plus personnel mais j’espère que ça vous aide aussi à organiser vos futurs voyages.

Comme d’habitude, si vous avez apprécié l’article, partagez le avec vos amis. Sukhothai est incontournable quand on visite le nord de la Thaïlande, ne la ratez pas. Quant à nous, on se retrouve très vite avec la suite de mes aventures à Chiang Mai.

Petit bonus, découvrez tout mon voyage de Bangkok à Chiang Maï en vidéo :

Pour rappel, vous pouvez toujours vous abonner sur les réseaux sociaux pour plein d’autres articles, photos et conseils sur mon tour d’Asie -> Page FacebookGroupe FacebookInstagram et Twitter.

À très vite,

MF

9 votes, average: 4,20 out of 59 votes, average: 4,20 out of 59 votes, average: 4,20 out of 59 votes, average: 4,20 out of 59 votes, average: 4,20 out of 5 (9 votes, average: 4,20 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...